Focus sur la cigarette électronique

Apparue en 2008 sur le marché français, la cigarette électronique compterait aujourd’hui 500 000 adeptes, un nombre qui ne devrait pas décliner, au vue des hausses régulieres du prix du paquet de cigarettes, qui a déja dépassé les 6 Euros !

En quoi consiste la cigarette électronique ?

La cigarette électronique, ou e-cigarette, propose une nouvelle manière de fumer, qui peut également etre, pour certains, un moyen d’arreter de fumer. Mais il s’agit surtout d’éluder les mauvais côtés du tabac pour n’en garder que le meilleur et l’essentiel : le plaisir de fumer.

Comment fonctionne la cigarette électronique ?

Le principe de base de la cigarette électronique est de produire de la vapeur, afin de générer une fumée artificielle. Cette derniere peut etre aromatisée et contenir, ou non, de la nicotine. Elle possede l’avantage de ne pas etre composée de goudron, comme pour une cigarette classique, et d’etre donc moins nocive pour la santé. La plupart du temps, les cigarettes électroniques se présentent sous la forme de cigarettes traditionnelles, mais elles peuvent également prendre des formes plus atypiques. Il est aussi possible de se procurer des cigares ou des pipes électroniques, offrant les memes avantages aux amateurs.

D’un point de vue technique, une cigarette électronique peut se décomposer en deux parties :

  • La partie contenant la diode et la batterie : elle représente l’espace normalement occupé par le tabac dans une cigarette classique. La diode s’allume lorsque le fumeur inhale la fumée, afin de donner une véritable impression de fumer une cigarette en simulant la combustion du tabac. L’autre élément composant cet espace est la batterie, qui permet a la cigarette électronique de fonctionner. Elle se recharge régulierement, lorsque l’intensité de la diode diminue, en 3 ou 4 heures
  • La partie du < filtre > : sa partie supérieure est composée d’un microprocesseur qui active, lors de l’inhalation, un atomiseur. Ce dernier vient alors mélanger le liquide aromatisé avec l’air inspiré, qui ressort de la cigarette électronique sous forme de vapeur (grâce a l’action du glycérol). C’est cette étape qui procure la sensation de fumer, car la vapeur est chauffée a une température de 50°C, comparable a celle d’une cigarette banale. Cette action d’inhaler de la vapeur a donné naissance a un terme employé par les utilisateurs de cigarette électronique : vapoter (au lieu du fumer). Ces derniers se nomment alors des < vapoteurs >.

Utiliser une cigarette électronique

L’activation de la diode et la libération de la vapeur s’effectuent immédiatement lors de l’inhalation, il n’y a donc pas de latence ce qui accentue le réalisme du geste de fumer. De la meme maniere, lorsque le fumeur arrete, la production de vapeur et la diode se coupent, laissant la cigarette électronique se mettre en veille jusqu’a la prochaine utilisation, afin de préserver la batterie. De préférence, la cigarette électronique doit etre utilisée a l’horizontal, afin d’éviter toute fuite du liquide permettant de créer de la vapeur et tout contact avec la bouche. Comme pour une cigarette < normale >, il est conseillé d’effectuer une quinzaine d’inhalations avant d’arreter. Sur certains modeles, la diode clignote une fois ce stade atteint. Il est alors recommandé d’attendre au moins 30 minutes avant de < vapoter > a nouveau.

La cigarette électronique se recharge tres facilement, il suffit de visser une recharge adaptée au reste de la cigarette. En général, une recharge représente l’équivalent d’une dizaine de cigarettes. La batterie se recharge quant a elle avec le chargeur fournit avec la cigarette, qui lui est adapté. Il est donc déconseillé de tenter de recharger tout autre appareil avec.

Les avantages de la cigarette électronique

Elle ne dégage pas de substances cancérigenes : l’absence de combustion du tabac ne dégage pas de goudron ni de monoxyde de carbone. Le glycérol et la nicotine (éventuelle) sont les seuls présents dans la cigarette électronique, contre les 4000 substances nocives que contiennent les cigarettes classiques.

  • Elle permet d’éviter le phénomene de tabagisme passif.
  • La cigarette électronique produit une fumée sans odeur, qui n’indispose pas les non-fumeurs et ne laisse aucune odeur sur les vetements.
  • Il n’y a aucune combustion et donc aucun risque d’incident accidentel. La cigarette électronique est donc une garantie de sécurité.
  • Comme elle ne dégage pas d’odeur, il est en théorie possible de vapoter n’importe ou, dans un restaurant par exemple. Néanmoins, certaines personnes peuvent ne pas l’accepter.
  • Il est possible de diversifier les plaisirs grâces aux nombreuses recharges existantes. Grâces a des arômes différents, la cigarette permet de varier les saveurs tres simplement (tabac blond ou brun, menthe, fraise,…)
  • Enfin, dernier avantage et pas des moindres, la cigarette électronique permet de réaliser d’importantes économies ! Une boite de recharge équivaut a une cartouche de cigarette, pour un prix 5 fois plus bas.

Les différents types de cigarettes électroniques

Si le marché de la cigarette électronique est encore assez jeune, il présente néanmoins une gamme assez large de produits. Voici les différents modeles proposés sur notre site infos-cigarette-electronique.frT

  • Le modele < mini > : il se rapproche le plus d’une cigarette classique mais possede l’autonomie la plus faible. Logique, car ses batteries sont plus petites. Les cigarettes mini ont l’avantage d’etre discretes, mais sont déconseillés aux vapoteurs intensifs.
  • Le modele < middle > : légerement plus encombrantes que des minis, les cigarettes middle possedent une batterie plus grosse et une plus grande quantité de liquide. La prise en main est simple et convient a un gros vapoteur, les < middle > mesurent environ 12 centimetres de long.
  • Le modele < stylo > : appelé ainsi pour sa forme et sa longueur de 15 centimetres. Ce genre d’e-cigarette est le plus facile a utiliser et conserve une grande autonomie, de batterie comme de liquide.
  • Les < e-cigarillos > et les < e-cigares > : on passe a la catégorie supérieure, il s’agit cette fois de modeles en forme de cigares, aux dimensions plus ou moins grandes. De par leur taille, ils ont une bonne autonomie et peuvent générer beaucoup de vapeur.
  • Les < e-pipes > : ces modeles, assez onéreux, sont tres similaires a des pipes standards et permettent aux connaisseurs de mieux les prendre en main. La batterie, de grande autonomie, est installée dans le fourneau. Ces < e-pipes > peuvent fonctionner jusqu’a 400 bouffées.

Concernant les recharges, de nombreuses saveurs sont disponibles, allant du tabac blond ou brun a la pomme, la fraise ou la menthe. Il est également possible de choisir le degré de nicotine présent dans les recharges, ou de la supprimer. De cette maniere, les cigarettes électroniques peuvent aider a arreter de fumer en diminuant progressivement le dosage de nicotine.